Reconnaître la paille du foin

C’était un jour magnifique propice à une courte marche nous menant à l’écurie près de l’école. Nous avons échangé des discussions concernant les animaux à observer dans une écurie et les enfants s’impatientaient de s’y rendre.

En file indienne nous arpentions un  petit bois sur un petit sentier qui est en fait un ancien canal inexploité. Certains enfants se sont mis à ramasser des bâtons, d’autres des pierres… Je reste toujours admirative devant la spontanéité des enfants, leur regard pur, et leur questionnement. Chemin faisant nous arrivions vers l’écurie. Les premiers chevaux nous avaient déjà repérés et se montraient aussi curieux que les enfants. Comme ils se trouvaient tous dans le champ ce jour-là, nous n’avions pas l’occasion de les caresser.

Nous pouvions tout de même visiter les boxes vides mais où règnait une odeur de paille fraîche. Les enfants ont pu voir comment les chevaux pouvaient s’abreuver par eux-mêmes. Je leur ai alors montré de la paille et du foin. Ils ont pu observer la différence par la vue, au toucher, à l’odeur… et l’un deux s’est exclamé: “A Noël dans ma crèche, il y a aussi de la paille pour les ânes…”.  Les enfants ont ensuite eu l’occasion de jouer dans la paille sous le regard étonné des chevaux…